Examen du bac : 150.655 candidats et 1.107 cas de triche chez les littéraires

Examen du bac : 150.655 candidats et 1.107 cas de triche chez les littéraires

Malgré la surveillance renforcée et les dispositifs mis en place, des cas de fraude ont été enregistrés durant la première étape de l’examen national du baccalauréat qui s’est déroulée les 3 et 4 juillet.

Le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de le recherche scientifique recense 1.107 fraudes durant ces deux jours d’épreuves ayant concerné les candidats de la branche «Lettres, sciences humaines et enseignement originel». Ces cas de triche s’inscrivent toutefois en nette baisse par rapport à ce qui a été enregistré l’année précédente. Le département de l’éducation nationale relève à cet effet un repli de 18%. Des procès-verbaux ont été rédigés et seront par la suite examinés par les commissions régionales pour décider des sanctions à prendre conformément aux dispositions de la loi 02-13 relative à la répression de la fraude aux examens scolaires. Notons que sur les 181.662 candidats inscrits dans cette branche, 150.655 ont passé les épreuves, soit un taux de présence de 97,9%. Ce taux revient à 65,7% chez les candidats libres.

Notons que les examens cette année se passent dans des conditions particulières du fait du contexte sanitaire lié à la pandémie Covid-19. Toutes les mesures ont été prises pour préserver les candidats de tous risques de contamination par la Covid-19 et leur favoriser les conditions nécessaires pour passer leurs épreuves en toute sérénité. Les candidats atteints de Covid-19 ont pu, pour leur part, passer leur examen dans les centres aménagés au niveau des hôpitaux de campagne de Benslimane et Sidi Yahia El Gharb. Des dispositions ayant profité, en cette première phase, à 6 candidats littéraires atteints du virus. De même, 311 candidats littéraires en situation de handicap ont passé cette première session. A cet effectif s’ajoutent 597 candidats pensionnaires des établissements pénitentiaires. Il est à rappeler qu’à partir de ce lundi et jusqu’au jeudi prochain, les candidats issus des filières scientifiques, techniques et professionnelles passeront à leur tour ces épreuves dans toutes les régions du Maroc.