Des ministres espagnols défendent la nouvelle feuille de route entre Rabat et Madrid


Des ministres espagnols défendent la nouvelle feuille de route entre Rabat et Madrid

Elle garantira le progrès et la prospérité des deux pays

Des ministres espagnols ont mis l’accent sur l’importance de la nouvelle feuille de route entamée entre l’Espagne et le Maroc et les perspectives qui s’ouvrent pour développer davantage les liens de coopération entre deux pays voisins et amis.
Dans ce sens, la ministre de la politique territoriale et porte-parole du gouvernement espagnol, Isabel Rodriguez, a défendu le lancement de cette «nouvelle feuille de route» pour garantir la stabilité et le progrès des relations bilatérales.

La nouvelle ère initiée entre les deux pays est ‘’importante’’ pour aller de l’avant dans les relations bilatérales, non seulement dans le domaine culturel, de proximité et de voisinage, mais aussi dans ceux économique, de la gestion des flux migratoires et de la lutte contre le terrorisme, a relevé Mme Rodriguez dans des déclarations aux médias.
«Une nouvelle étape d’espoir s’ouvre» entre les deux pays pour donner une dimension plus globale aux relations de bon voisinage et de coopération, a assuré la porte-parole du gouvernement. Dans le même sillage, le ministre de la présidence espagnole, Felix Bolanos, s’est félicité de la détermination des deux pays d’entamer une «nouvelle étape de coopération, de collaboration, d’accords et de loyauté», soulignant l’importance de sceller un partenariat solide avec le Maroc.

La prochaine visite du président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, au Maroc, à l’invitation de SM le Roi Mohammed VI, sera ‘’le point de départ’’ d’une relation renouvelée dont «nous commencerons bientôt à voir les résultats», a souligné M. Bolanos. Jeudi, SM le Roi Mohammed VI a eu un entretien téléphonique avec le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez. Au cours de cet échange, SM le Roi a réitéré Sa Haute appréciation pour le contenu du message qui Lui a été adressé, le 14 mars, par le président du gouvernement espagnol.
Dans ce message, le président du gouvernement espagnol avait souligné que «l’Espagne considère l’Initiative marocaine d’autonomie comme la base la plus sérieuse, réaliste et crédible pour la résolution du différend» au sujet du Sahara marocain.