Coopération, partenariat, lutte contre le terrorisme… Les relations entre le Maroc et les USA au beau fixe


Coopération, partenariat, lutte contre le terrorisme… Les relations entre le Maroc et les USA au beau fixe

M. Akhannouch s’est félicité de la dynamique positive qui marque le partenariat stratégique entre le Maroc et les États-Unis, exprimant sa volonté de la hisser au niveau des aspirations des deux pays.

Intense activité du chef de la diplomatie américaine au Maroc. La visite du secrétaire d’État américain, Antony Blinken, renseigne sur la solidité des relations bilatérales entre les deux pays. Dans ce sens, le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, s’est entretenu à Rabat avec le numéro un de la diplomatie américaine. Cette entrevue s’est déroulée en présence du ministre de l’industrie et du commerce, Ryad Mezzour, du ministre délégué chargé des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, ainsi que de la directrice générale de l’Agence Millennium Challenge Account-Morocco (MCA-Morocco), Malika Laasri, indique un communiqué du département du chef de gouvernement. La rencontre a été l’occasion de réaffirmer la qualité des relations d’amitié de longue date entre le Royaume du Maroc et les États-Unis d’Amérique.

A cet égard, M. Akhannouch s’est félicité de la dynamique positive qui marque le partenariat stratégique entre le Maroc et les États-Unis, exprimant sa volonté de la hisser au niveau des aspirations des deux pays. Le chef du gouvernement a aussi souligné que le Royaume a entamé la mise en œuvre d’un ensemble de stratégies et de chantiers structurants, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI. D’autre part, M. Akhannouch a assuré que le Maroc continue de mettre en œuvre ses différents engagements relatifs au Millennium Challenge Program, signé entre le gouvernement du Maroc et son homologue américain, représenté par la Millennium Challenge Corporation, tout en saluant les progrès remarquables enregistrés dans la mise en œuvre des différents projets couverts par le programme de coopération (Compact II).

Renforcement

De son côté, le secrétaire d’État américain avait salué, lors d’une conférence de presse conjointe avec le ministre des affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, à l’issue de leurs entretiens, le partenariat dont les deux parties «examinent aujourd’hui les moyens de renforcement, non seulement sur le plan bilatéral mais aussi pour englober d’autres régions du monde, notamment le continent africain». Les États-Unis considèrent ce partenariat comme stratégique compte tenu de la relation forte liant les deux pays, a-t-il souligné.

“Nous œuvrons de concert et de manière directe au bénéfice de nos deux pays et de nos deux peuples”, dans plusieurs domaines dont la coopération sécuritaire et la lutte contre le changement climatique et la pandémie du nouveau coronavirus, a-t-il dit. Dans ce cadre, Washington reconnaît le rôle important que joue le Maroc dans le maintien de la sécurité et de la stabilité régionales et la contribution à la réalisation de la paix et de la prospérité dans la région, a affirmé M. Blinken, notant que les deux parties «coopèrent étroitement dans le traitement des questions régionales comme le Sahel, la Libye et la lutte anti-terrorisme». Le Maroc a, dans ce sens, «fait montre d’un leadership accru au sein du Forum mondial de lutte contre le terrorisme et la Coalition mondiale contre Daech», a-t-il mis en exergue. Sur le plan de la coopération en matière de lutte contre le changement climatique, le secrétaire d’État américain a indiqué que la multiplication des vagues de sécheresse au Maroc, aux Etats-Unis et à travers le monde rend nécessaire la conjugaison des efforts pour faire face aux changements climatiques.

Le Maroc pays pionnier

blank

Antony Blinken a relevé que le Maroc est considéré comme un pionnier à l’échelle mondiale dans ce domaine, le Royaume s’étant fixé l’objectif ambitieux de porter à 63% la part des énergies renouvelables dans son mix énergétique à l’horizon 2035. Le Maroc est sur la bonne voie pour atteindre cet objectif et même le dépasser, a estimé M. Blinken, soulignant qu’une part de 45% de la production marocaine d’électricité provient de sources renouvelables. D’autre part, il a fait savoir que le Maroc et les États-Unis œuvrent conjointement pour lutter contre la pandémie de Covid-19, saluant les efforts menés par le Royaume dans ce domaine sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI. M. Blinken a aussi affirmé que les États-Unis portent une grande estime à la contribution du Maroc aux efforts de lutte contre cette pandémie dans d’autres pays.

Soutien US

blank

blank

Le secrétaire d’État américain, Antony Blinken a réitéré, mardi à Rabat, la position des Etats-Unis en faveur de l’initiative marocaine d’autonomie des provinces du Sud.
Lors d’une conférence de presse conjointe avec le ministre des affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, à l’issue de leurs entretiens, Blinken a souligné que les Etats-Unis considèrent l’initiative marocaine d’autonomie comme une solution sérieuse et réaliste, qui répond aux aspirations des populations du Sahara. Il a également fait part du soutien de son pays à l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU, Staffan de Mistura, dans la conduite du processus politique sur la question du Sahara, sous les auspices des Nations Unies, exprimant sa considération pour l’appui du Maroc à la mission de l’envoyé spécial.