Conserve de poisson : Le Souss veut être pionnier en matière de conversion de l’énergie thermique en énergie électrique

Conserve de poisson : Le Souss veut être pionnier en matière de conversion de l’énergie thermique en énergie électrique

Cette étude proposera des solutions innovantes de conversion de l’énergie thermique dégagée par la chaudière en énergie électrique, et définira les retombées socio-économiques, des actions envisagées en matière d’amélioration de la compétitivité.

Agadir Haliopôle Cluster vient de lancer une étude sur la conversion de l’énergie thermique en énergie électrique au niveau des unités de conserve de poisson dans la région Souss-Massa.
Lors de la dernière décennie, il y a eu un intérêt croissant pour l’amélioration de l’efficacité énergétique dans le secteur agroalimentaire afin de réduire les coûts énergétiques et les émissions de GES.
L’étude sur l’économie d’énergie des unités de transformation des produits de la mer dans la région Souss-Massa, réalisée précédemment par Agadir Haliopôle Cluster dans le cadre de son plan d’action 2017, avait pour but d’évaluer les gains d’énergie possibles par les usines dans l’objectif d’une autonomie énergétique du secteur.
D’après Agadir Haliopôle Cluster, «concernant les unités de conserve de poisson, et dans le souci d’appliquer les préconisations relatives aux déperditions thermiques dues aux grandes quantités de chaleurs générées par les chaudières, constat étant très répandu dans la filière, il est nécessaire de trouver un moyen pour récupérer cette énergie gâchée et de la réintroduire dans le circuit interne».
C’est dans ce contexte actuel et pour améliorer la compétitivité des entreprises que le pôle de compétitivité d’Agadir pour la pêche et l’industrie de transformation des produits de la mer dans la région Souss-Massa lance un appel d’offres ouvert pour la réalisation d’une étude sur la conversion de l’énergie thermique en énergie électrique : cas des unités de conserve de poisson dans la région Souss-Massa.
Celle-ci a pour objectifs de réaliser une modélisation du processus de chauffage en établissant un suivi des postes de consommation électrique et un bilan énergétique du système de chauffage-chaudière, et également analyser, évaluer et déterminer les opérations à optimiser.
Ladite étude proposera des solutions innovantes de conversion de l’énergie thermique dégagée par la chaudière en énergie électrique, et définira les retombées socio-économiques, des actions envisagées en matière d’amélioration de la compétitivité.
Pour assurer un bon déroulement de l’action, il sera procédé à la constitution d’un comité de suivi conjoint entre l’association Haliopôle d’Agadir, le Conseil régional et des partenaires locaux ainsi que le prestataire de service. Le comité assurera le suivi de l’étude pour apprécier l’approche, la méthodologie, la modalité et les procédures mises en place pour la réalisation de l’étude (entreprises échantillonnées, plan d’échantillonnage, analyse des données, mesures proposées, etc.), et afin d’établir l’état d’avancement de l’étude et ce, suivant le phasage des actions proposées.
Notons que cette étude encouragera les industries de conserve à s’inscrire dans une démarche de réduction de leur consommation énergétique et donc de leurs coûts, en s’appropriant cette technique qui consiste en la conversion de l’énergie thermique dégagée par la chaudière en énergie électrique permettant ainsi aux conserveries de la réintroduire dans le circuit interne, ce qui se traduira par un gain d’énergie et carrément d’une autonomie énergétique.