Aziz Akhannouch: Le gouvernement « déterminé à être à la hauteur de l’ambition de SM le Roi »


Aziz Akhannouch: Le gouvernement « déterminé à être à la hauteur de l’ambition de SM le Roi »

Le Chef du gouvernement, M. Aziz Akhannouch, a souligné, lundi, la détermination de son cabinet à être à la hauteur de l’ambition de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui cherche constamment à réunir les conditions d’une vie digne aux citoyens et à faire du Maroc un pays pionnier sur les plans régional et international.


Un communiqué du Département du Chef de gouvernement, publié à l’issue de la première réunion du Conseil de gouvernement tenue à distance, indique que M. Akhannouch a exprimé sa fierté et celle de l’ensemble des membres de l’Exécutif de la Haute confiance Royale et des Hautes Orientations contenues dans le discours Royal adressé aux deux Chambres du Parlement.
« Le discours Royal à l’ouverture de la session législative nous met tous, de manière claire, devant les défis externes et internes auxquels notre patrie est confrontée », a affirmé M. Akhannouch, lors de cette réunion consacrée à la présentation des grandes lignes du programme gouvernemental.
Le Chef du gouvernement a précisé que le nouveau processus dans lequel le gouvernement est engagé, après la Haute confiance Royale et la confiance des Marocains, exige de traiter les attentes et les aspirations placées sur ce gouvernement de manière sérieuse, tout en étant conscient du caractère décisif de l’étape actuelle et à venir.
Il a relevé que le contexte exceptionnel auquel le Maroc est confronté requiert un engagement affirmé et une grande mobilisation aux plans interne et externe. Au niveau extérieur, il s’agit de renforcer les acquis et de soutenir la première cause nationale du pays, et de consolider l’aura et la place dont jouit le Royaume à l’échelle continentale et internationale, grâce à la vision perspicace de Sa Majesté le Roi.
Au plan intérieur, a-t-il poursuivi, il s’agit de sortir de la crise imposée par les répercussions de la pandémie du Covid-19, avec ce qu’elle implique en termes de réformes nécessaires des secteurs importants et vitaux, et de dépasser les problématiques et les dysfonctionnements devenus inadmissibles dans le Maroc d’aujourd’hui.