Zelensky accuse la Russie après l’attaque en Pologne : « La terreur ne se limite pas à nos frontières nationales »

Ce mardi soir, la Pologne a été frappée par des missiles dans un petit village à la frontière avec l’Ukraine. Aucune confirmation officielle n’a encore mis la lumière sur cet événement tragique qui a coûté la vie à deux personnes.

La Russie a déjà réagi après cette attaque. « Les déclarations de médias polonais et de responsables officiels sur une prétendue chute de missiles russes près de la localité de Przewodow relèvent de la provocation intentionnelle dans le but de créer une escalade de la situation », a déclaré le ministère russe de la Défense sur son compte Telegram. « C’est une escalade très importante. Nous devons agir », a ajouté le président ukrainien, dont le pays n’est pas membre de l’Otan.

Dans un discours, Zelensky a affirmé que c’était des missiles russes qui avaient frappé le pays de l’OTAN. Une information toujours pas confirmée par la Pologne. « La terreur ne se limite pas à nos frontières nationales », a-t-il également déclaré.

À l’heure d’écrire ces lignes, il est encore trop tôt pour affirmer que la Russie est l’auteur des faits. Mais ces deux premiers morts dans un pays de l’OTAN risquent de faire entrer le conflit dans une autre dimension.