Xi Jinping va rencontrer ses homologues iranien et turc en Ouzbékistan

La Chine, critique à l’égard des sanctions de Washington contre Téhéran, a signé en mars 2021 un accord stratégique portant sur 25 ans avec l’Iran.

Pékin cherche depuis longtemps à renforcer ses liens avec Téhéran, Xi Jinping ayant décrit l’Iran comme « le principal partenaire de la Chine au Moyen-Orient » lors d’une rare visite dans le pays en 2016.

La rencontre entre les deux dirigeants intervient alors que les discussions sur un accord potentiel visant à mettre fin au développement d’armes nucléaires par Téhéran semblent au point mort.

Depuis avril 2021, l’Iran est engagé dans des pourparlers sous la médiation de l’UE pour relancer le JCPOA, l’accord conclu en 2015 avec le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, la Chine, la Russie et les Etats-Unis pour limiter le programme nucléaire iranien en échange d’une levée des sanctions internationales.

Le précédent texte a explosé en 2018 avec le retrait unilatéral américain et le rétablissement des sanctions par Donald Trump, qui a entraîné l’affranchissement progressif par Téhéran de ses obligations.

Xi Jinping et Ebrahim Raïssi s’étaient entretenus par téléphone en juillet.

Le président chinois « s’apprête à rencontrer » son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, a aussi annoncé vendredi la télévision d’Etat chinoise CCTV sans plus de précisions.