Washington annonce 756 millions de dollars d’aide humanitaire pour la Syrie

Un tel financement, qui s’ajoute à une autre enveloppe de 808 millions de dollars annoncée plus tôt dans l’année, vise à « poursuivre notre engagement sans faille vis-à-vis du peuple syrien », a déclaré le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken dans un communiqué. L’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, Linda Thomas-Greenfield, a fait cette annonce jeudi lors d’une réunion du Conseil de sécurité dédiée à la Syrie.

M. Blinken a souligné l’importance d’un accord international permettant la livraison de l’aide humanitaire via la frontière avec la Turquie, « un lien vital » pour des millions de personnes en Syrie, selon le communiqué. Mi-juillet, le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté une résolution prolongeant de six mois ce mécanisme d’aide transfrontalière, une durée que les Occidentaux souhaitaient porter à un an, mais la Russie avait donné son accord pour la moitié seulement, jusqu’au 10 janvier prochain.

En vigueur depuis 2014, ce dispositif permet, sans l’aval du régime de Damas, de venir en aide à plus de 2,4 millions de personnes dans des secteurs de la province d’Idleb et du nord de la province voisine d’Alep sous contrôle des groupes jihadistes et rebelles. « Les livraisons transfrontalières permettent de s’assurer que l’aide vitale, qui inclut de la nourriture, des médicaments et d’autres produits de première nécessité, parvienne effectivement aux personnes dans l’ensemble du nord-ouest de la Syrie, qui dépendent de cette aide pour survivre », a ajouté M. Blinken. Au total, Washington dit avoir financé environ 15,7 milliards de dollars d’aide humanitaire pour la Syrie depuis le début de la guerre, il y a onze ans.