Violence sexiste en France: l’écologiste Julien Bayou se met en retrait du groupe parlementaire

Des violences faites aux femmes sont dénoncées au sein du monde politique français. Après le retrait et les aveux de violences conjugales d’Adrien Quatennens (LFI), c’est Julien Bayou, coprésident du groupe écologiste à l’Assemblée nationale, qui se met en retrait. Il fait l’objet d’un signalement auprès de la cellule d’enquête sur les violences sexuelles de son parti.

Par voie de communiqué, le groupe parlementaire écologiste a pris acte de « la mise en retrait de Julien Bayou de ses fonctions de coprésident du groupe écologiste à l’Assemblée nationale ».

Comme le rappelle le quotidien Libération, cette « affaire Bayou » est remontée lundi soir en haut de l’actualité, juste après l’affaire Quatennens, lorsque des militantes féministes ont réclamé sur les réseaux sociaux une réaction de Europe Ecologie – les Verts. Elles dénonçaient notamment un manque d’avancée après le signalement déposé contre le leader du parti il y a quelques mois.