Violations des droits de l’homme au Tibet : selon Human Rights Watch, « Pékin prélève l’ADN des Tibétains arbitrairement »

La répression au Xinjiang se révèle d’une telle férocité, documentée dans un récent rapport de l’Onu qualifiant les actes perpétrés par le régime communiste chinois contre les Ouïghours de possibles crimes contre l’humanité, que les violations des droits de l’homme commises au Tibet ont tendance à passer à l’arrière-plan. Liberté d’expression inexistante, procès inéquitables, liberté religieuse bafouée,…