Victime d’une sécheresse historique, l’Italie rationne son eau potable

L’appel a été lancé par l’association des fournisseurs d’eau et d’énergie Utilitalia, qui tire la sonnette d’alarme. L’autorité responsable du fleuve Pô, qui traverse le nord de l’Italie, a fait état de la pire sécheresse et du niveau d’eau le plus bas en 70 ans. Du cours d’eau habituellement majestueux, il ne reste qu’un filet d’eau en de nombreux endroits. « La situation ne fait qu’empirer », a déclaré Meuccio Berselli à l’agence de presse Ansa. « Dans certaines régions, il n’a pas plu depuis 110 jours ». Des dizaines de communes auraient déjà recours à des camions-citernes pour acheminer l’eau, car les réservoirs sont vides.

Vendredi, journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse, une réunion de crise est prévue à Rome avec le ministre de l’Agriculture Stefano Patuanelli. Le président de la Lombardie Attilio Fontana a annoncé jeudi qu’il déclarait l’état d’urgence. La situation est « dramatique », non seulement dans sa région, mais aussi dans le Piémont, l’Emilie-Romagne et la Vénétie.