Une étudiante seule au bord de la route en pleine nuit après un covoiturage cauchemardesque

Juliette, une étudiante française de 22 ans, a vécu une horrible expérience de covoiturage le 23 décembre dernier. Comme l’explique France Bleu, la jeune femme souhaitait rejoindre Thénac (en Charente-Maritime) depuis Annecy, où sa famille l’attendait pour le réveillon. Malheureusement, le trajet ne s’est pas passé comme prévu.

La conductrice, pourtant bien notée, s’est mise à insulter d’autres passagers, s’est fait flasher et s’est trompée plusieurs fois de route. « Un des passagers à l’arrière était complètement ivre, je ne me sentais pas en sécurité », a commenté l’étudiante. Mais son calvaire était loin d’être terminé.

« Tant pis pour elle »

Vers la fin du trajet, Juliette a fini par se rendre compte que la conductrice ne l’emmenait pas du tout au bon endroit. Il y a en effet deux Thénac, l’un en Charente-Maritime, l’autre en Dordogne, à 200 kilomètres de là. « Pourtant, l’endroit sur la carte était correct au moment où j’ai réservé », plaide la jeune femme. La faute serait donc due à la conductrice qui aurait mal encodé l’adresse dans son GPS. Lorsqu’elle a fait la remarque à l’automobiliste, celle-ci lui a répondu qu’elle allait à ce Thénac-là et que c’était tant pis pour elle. Elle l’a alors larguée sur le bord de la route, à la nuit tombée, en pleine campagne. L’étudiante a dû appeler un taxi qu’elle a attendu pendant plus de deux heures.

Après ces mésaventures, elle a heureusement pu prendre le train (en pleine grève) et est arrivée à temps pour le réveillon. La jeune femme a toutefois signalé la conductrice et espère être dédommagée pour ce trajet qui lui a coûté 240 euros.