Une étude officielle montre que six fois plus d’Italiens ont été touchés par le coronavirus

Cette recherche, menée par les autorités sanitaires et le bureau de statistiques Istat, estime qu’1,5 million d’Italiens, soit 2,5% de la population, ont pu développer des anticorps du coronavirus, rapporte l’agence de presse Ansa. Les conclusions de l’étude se basent sur les tests de dépistage de 64.660 personnes, choisies comme échantillons représentatifs, effectués entre le 15 mai et le 15 juillet.

Selon les données de l’université américaine Johns Hopkins, 248.000 Italiens ont été contaminés par le coronavirus et 35.000 malades sont décédés des suites du Covid-19 en Italie.

L’étude montre également de fortes différences régionales en termes d’anticorps, écrit Ansa. En Lombardie, région du nord qui a été un épicentre de l’épidémie, 7,5% des habitants ont développé des anticorps, contre moins de 1% des habitants du sud de l’Italie.