« Une décision historique »: le parlement néerlandais vote la fin de la période de réflexion pré-avortement

Jan Paternotte, un des initiateurs de la nouvelle loi, a qualifié la décision d’historique, arguant que cela garantissait aux femmes une plus grande liberté de choix.

La loi amendée a été votée par 101 membres de la chambre basse et 38 ont voté contre. Elle prévoit que la femme souhaitant avorter décidera, avec le médecin qui se chargera de la procédure, de la durée de réflexion.

Un avortement pourrait donc être effectué le jour même où la personne souhaitant mettre fin à une grossesse se rend en première consultation. L’amendement doit encore passer par la chambre haute, aucune date n’a encore été fixée.

Aux Pays-Bas, une grossesse peut être terminée volontairement jusqu’à 24 semaines. Après ce délai, seules des raisons médicales impérieuses peuvent le permettre.

En Belgique, le délai pour demander une interruption volontaire de grossesse est fixé à 12 semaines après la conception (ou 14 semaines d’aménorrhée), sauf en cas de problème médical grave. Un délai de six jours doit être respecté entre la première consultation de la femme et l’IVG.