Un procès lié au crash mortel de Kobe Bryant s’ouvre en Californie

La superstar du basket Kobe Bryant, sa fille Gianna, 13 ans, et sept autres personnes étaient décédés dans cet accident d’hélicoptère le 26 janvier 2020 à l’ouest de Los Angeles, en Californie.

Sa veuve, Vanessa Bryant, affirme avoir souffert de détresse émotionnelle lorsque des policiers et pompiers du comté de Los Angeles ont photographié le lieu du crash et des victimes avant de partager les clichés avec d’autres personnes.

« Au moins 11 employés (du shérif, ndlr) et une douzaine de pompiers ont partagé les photos dans les 24 heures après le crash », assurent les avocats de Mme Bryant dans des documents judiciaires.

« Au cours des semaines qui ont suivi, un agent (du shérif) a montré des photos de restes (humains) dans un bar, un autre a envoyé des photos à un groupe d’amis de jeux vidéo et (des pompiers) ont affiché des photos à un gala de récompenses », ont-ils écrit.

Les avocats du comté de Los Angeles ne contestent pas que des photos aient été prises mais assurent qu’elles n’ont jamais été rendues publiques et qu’elles ont été supprimées depuis.

« Le comté a travaillé sans relâche pour empêcher que ces photos ne soient rendues publiques », a dit l’une des avocats, Mira Hashmall.

« Plus de deux ans et demi plus tard, aucune des photos du comté n’est apparue dans les médias, aucune n’est trouvable en ligne et les plaignants admettent ne les avoir jamais vues », a-t-elle ajouté.

Un jury de dix personnes a été sélectionné mercredi avant le début des débats, prévu dans l’après-midi.