Un convoi long de 64 kilomètres de l’armée russe se rapproche de Kiev, Moscou préparerait un assaut (DIRECT)

Ce mardi, les combats se poursuivent entre forces ukrainiennes et russes pour le sixième jour consécutif. Depuis l’ordre d’invasion lancé par Vladimir Poutine jeudi à l’aube, les bombardements se succèdent dans plusieurs villes ukrainiennes et notamment dans la capitale, Kiev.

7h00 : L’armée russe aux portes de la ville ukrainienne de Kherson

L’armée russe est arrivée aux portes de la ville ukrainienne de Kherson, dans le sud du pays, au nord de la Crimée, a déclaré le maire de la ville dans la nuit de lundi à mardi.

« Aux entrées de Kherson, l’armée russe a installé des checkpoints. Il est difficile de dire comment la situation va se développer », a écrit sur sa page Facebook Igor Kolikhaïev, maire de Kherson, ajoutant que « Kherson est et reste ukrainienne (…) Kherson résiste! »

6h30 : Un convoi long de 64 kilomètre de l’armée russe se rapproche de Kiev

Des photos satellites montrent mardi un convoi russe s’étirant sur des dizaines de kilomètres et progressant lentement vers la capitale ukrainienne: selon l’état-major ukrainien, Moscou regroupe ses forces en vue d’un assaut sur Kiev et d’autres grandes villes.

Un convoi long de 64 kilomètres de l'armée russe se rapproche de Kiev, Moscou préparerait un assaut (DIRECT)
©AFP
Un convoi long de 64 kilomètres de l'armée russe se rapproche de Kiev, Moscou préparerait un assaut (DIRECT)
©AFP
Un convoi long de 64 kilomètres de l'armée russe se rapproche de Kiev, Moscou préparerait un assaut (DIRECT)
©AFP
Un convoi long de 64 kilomètres de l'armée russe se rapproche de Kiev, Moscou préparerait un assaut (DIRECT)
©AFP
Un convoi long de 64 kilomètres de l'armée russe se rapproche de Kiev, Moscou préparerait un assaut (DIRECT)
©AFP

6h00 : « Marioupol fermement dans les mains de l’armée ukrainienne »

L’armée ukrainienne a pris contrôle la ville portuaire de Marioupol au sud de l’Ukraine depuis mardi matin, rapporte l’agence de presse ukrainienne Unian citant le gouvernement. La ville dans la région du Donetsk était le théâtre de combats entre militaires russes et ukrainiens depuis plusieurs jours. Selon le bourgmestre de Marioupol, une large partie de la ville est désormais privée d’électricité après les attaques aériennes russes. Une partie des raccordements téléphoniques et internet sont également en panne.

5h30 : Disney et Sony suspendent la sortie de leurs films en Russie

Les géants du divertissement Disney et Sony Pictures ont suspendu la sortie de leurs films dans les salles de cinéma en Russie après l’invasion de l’Ukraine, imitant ainsi d’autres entreprises ayant choisi de se désengager, temporairement ou non, du pays. « Compte tenu de l’invasion non provoquée de l’Ukraine et de la crise humanitaire tragique, nous suspendons la sortie de films en salles en Russie, y compris le prochain Alerte rouge de Pixar », a déclaré lundi Disney dans un communiqué.

« Nous prendrons des décisions commerciales futures en fonction de l’évolution de la situation », est-il ajouté.

3h00 : Russie et Bélarus suspendus par World Rugby « jusqu’à nouvel ordre »

La Russie et le Bélarus ont été suspendus mardi de toute participation au rugby international « jusqu’à nouvel ordre », a indiqué l’instance dirigeante mondiale World Rugby, des sanctions « complètes et immédiates » après l’invasion de l’Ukraine.

« La décision a été prise en ayant à coeur les intérêts des valeurs de solidarité, d’intégrité et de respect du rugby », a déclaré l’instance, qui a assuré « un soutien total à la communauté du rugby » en Ukraine.

1h30 : Des terminaux du service internet Starlink d’Elon Musk sont arrivés en Ukraine

Une cargaison de terminaux du service internet par satellite Starlink d’Elon Musk est arrivée lundi en Ukraine, selon un ministre ukrainien qui en avait fait la requête au milliardaire américain face à l’invasion russe.

Le réseau de satellites Starlink pourrait ainsi aider à apporter une connexion à internet aux zones frappées par les assauts de l’armée russe qui a envahi l’Ukraine jeudi dernier.

1h00 : Des dizaines de morts signalés à Kharkiv et Soumy

Des victimes sont signalées dans les villes ukrainiennes de Kharkiv (est) et Soumy (nord-est), causées par des attaques menées par l’armée russe. Dans un message vidéo posté sur Facebook, le maire de la ville de Kharkiv, Ihor Terekhov, assure que neuf personnes ont été tuées et 37 blessées. En outre, 87 bâtiments résidentiels ont été détruits dans des bombardements russes.

Les combats dans la ville de Soumy ont aussi fait de multiples victimes, tant dans les rangs ukrainiens que russes, selon le portail Antikor qui évoque environ 70 tués Ukrainiens et de nombreux tués russes également. L’agence de presse Unian rapporte aussi qu’une centaine de véhicules militaires russes ont été détruits.

Non loin de la capitale Kiev lundi soir, de nombreux buildings ont également été détruits par des attaques de roquettes russes, rapporte l’agence dpa qui signale que ces informations et les précédentes ne pouvaient pas être vérifiées indépendamment.

00h30 : Les géants de la tech s’attaquent aux médias proches du pouvoir russe

Facebook les bloque, Twitter les rend moins visibles, Microsoft les retire de sa boutique d’application; des géants de la tech ont franchi un nouveau palier lundi pour limiter l’influence de médias proches du pouvoir russe, accusés de désinformation depuis l’invasion de l’Ukraine. Depuis le début du conflit, jeudi, ils avaient pris des initiatives mesurées pour limiter la diffusion d’informations émanant d’organes de presse affiliés au gouvernement russe.