Un arsenal et des objets néonazis découverts dans le nord de la France

La perquisition a eu lieu dans la campagne normande après l’interpellation de deux hommes de 25 ans qui avaient refusé un contrôle douanier, a précisé la procureure d’Évreux Dominique Puechmaille, confirmant une information du journal Le Monde.

« Ils ont été interceptés, ils avaient des armes dans leur véhicule », a précisé la magistrate, ajoutant que l’un des deux hommes est caporal au 35e régiment d’infanterie de Belfort (Territoire-de-Belfort).

Mais « ce sont surtout les perquisitions effectuées ensuite qui ont été intéressantes: il y avait un arsenal, beaucoup de munitions et des objets avec des croix gammées », a-t-elle ajouté. Les armes ont été retrouvées dans « une cache dans un hangar appartenant au grand-père de l’un des deux individus », selon Mme Puechmaille.

La magistrate n’a pas précisé le nombre d’armes saisies. D’après Le Monde, il y avait 130 armes, dont des fusils d’assaut AR-15 et AK-47, deux pistolets-mitrailleurs, des armes de poing, deux fusils à pompe à canon et crosse sciés, 200 kilos de munitions diverses, des grenades, cinq cartouches de 20 mm pour mitrailleuses d’avion…

Les deux hommes sont toujours en garde à vue dans le cadre d’une enquête de flagrance sur des infractions qui concernent la législation sur la détention d’armes, selon le parquet.