Ukraine: le G7 prêt à imposer des sanctions aux « conséquences massives » pour la Russie

« Notre priorité immédiate est de soutenir les efforts visant à désamorcer la situation », écrivent les ministres du Royaume-Uni, des Etats-Unis, de France, du Canada, d’Allemagne, d’Italie et du Japon, dans un communiqué.

Mais « toute nouvelle agression militaire de la Russie contre l’Ukraine fera l’objet d’une réponse rapide et efficace », assure le groupe des sept grandes puissances présidé cette année par Berlin.

Le chancelier allemand Olaf Scholz est attendu lundi à Kiev, puis mardi à Moscou, pour poursuivre les efforts diplomatiques en vue de désamorcer la menace d’invasion russe de l’Ukraine, au moment où les tensions avec la Russie sont à leur comble.

Cette escalade, qualifiée de pire crise en Europe depuis la fin de la Guerre froide, a fait sévèrement tanguer, lundi, les marchés boursiers européens inquiets d’une possible attaque militaire imminente. Les places européennes, de Milan à Paris en passant par Francfort, perdaient plus de 3% en début de séance.

L’indice principal de la Bourse de Moscou a également plongé de 5% lundi matin tandis que le cours du rouble a dévissé face à l’euro.