Turquie: un avion bombardier d’eau russe s’écrase avec 8 personnes à bord (Mise à jour)

« Nous avons appris qu’un avion bombardier d’eau russe qui avait décollé d’Adana pour participer aux efforts d’extinction des incendies à Kahramanmaras avait eu un accident », a déclaré le ministère turc de la Défense dans un communiqué.

Un avion de surveillance aérienne et un hélicoptère turcs ont été dépêchés sur les lieux, a-t-il ajouté.

Des chaînes de télévision turques diffusaient des images montrant une colonne de fumée s’élever d’une zone montagneuse et difficile d’accès. Le sort des membres d’équipage n’était pas connu dans l’immédiat.

Selon l’agence de presse étatique Anadolu, un grand nombre de secouristes ont été dépêchés sur le site du crash.

L’appareil, un Beriev-200, avait été loué par la Russie à la Direction générale turque des forêts qui l’utilisait pour combattre d’intenses incendies qui ont ravagé le sud de la Turquie ces dernières semaines.

Selon les agences russes, huit personnes se trouvaient à bord de l’appareil: cinq Russes et trois Turcs.

Les médias turcs ont de leur côté rapporté que l’équipage était composé de sept personnes, dont cinq Russes.

L’avion s’est écrasé pour une raison inconnue alors qu’il venait de larguer sa cargaison d’eau pour éteindre un feu qui s’était déclaré plus tôt dans la région de Kahramanmaras, a rapporté la chaîne de télévision étatique turque TRT.

La Turquie fait toujours face aux inondations

Cet incident intervient alors que la Turquie fait face depuis plusieurs semaines à une série de catastrophes naturelles, notamment des incendies dans le sud et des inondations dans le nord.

Huit personnes sont mortes dans des feux qui ont ravagé la côte sud du pays de fin juillet à début août.

Les autorités ont annoncé cette semaine que la plupart des foyers avaient été éteints, mais de nouveaux départs de feu ont été signalés ces derniers jours, comme à Kahramanmaras ou à Canakkale (ouest).

Ces incendies ont mis en lumière le manque de moyens de la Turquie en matière de lutte aérienne contre les feux, suscitant de vives critiques contre le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan.

Ankara a ainsi été contraint de louer plusieurs appareils à Israël et, donc, à la Russie. L’Espagne a également envoyé un avion bombardier d’eau pour l’aider.