Tunis abritera « l’Assemblée des Cents » en amont du Sommet des deux rives de la Méditerranée

En amont du Sommet des deux rives de la Méditerranée, le 24 juin à Marseille (France), la capitale tunisienne abritera les 11 et 12 du même mois l’Assemblée des Cents, un comité de pilotage, regroupant 10 représentants de chaque pays des deux rives pour l’élaboration d’un nouvel agenda positif pour la région, a-t-on appris dans la soirée de samedi auprès de l’ambassade de France à Tunis.

Cette assemblée sera présidée par l’ancienne présidente de l’UTICA (Union tunisienne de l’industrie , commerce et artisanat, centrale patronale tunisienne), Wided Bouchamaoui, Nobel de la Paix 2015. Ce comité de pilotage se réunira pour la sélection d’initiatives et de propositions d’actions concrètes et les soumettre au Sommet de Marseille.

Réactifs en la matière et citant une note de ladite assemblée, certains médias locaux rapportent que la Tunisie accueillera, ainsi, neuf pays de la Méditerranée occidentale de la rive nord à savoir l’Espagne, l’Italie, Malte et le Portugal ainsi que de la rive sud dont l’Algérie, le Maroc, la Libye et la Mauritanie) pour ce rendez-vous qui constitue, selon la même note,  » la plus large consultation des représentants qualifiés des pays du bassin occidental de la Méditerranée ».

D’après le site de l’ambassade de France en Tunisie, « chaque État du dialogue 5+5 a suggéré dix personnalités issues de la société civile, l’une d’entre elles dans chaque pays est désignée chef de file (…) appelés les Cent, ces personnalités participent à l’ensemble des forums préparatoires thématiques dans une optique de restitution des débats et de recensement des idées et des projets ».

Il y aura cinq forums préparatoires au Sommet de Marseille portant sur cinq thématiques à savoir l’énergie ; la jeunesse, l’éducation et la mobilité ; l’économie et la compétitivité ; la culture, les médias, le tourisme ; l’environnement et le développement durable.

En marge de ces forums, pas moins de 200 participants de la société civile proposeront des projets et non les acteurs institutionnels ou étatiques.

Initiative du président français Emmanuel Macron, le Sommet des deux rives, baptisé aussi Forum de la Méditerranée aura une ambition de relancer la dynamique de coopération en Méditerranée occidentale par la mise en œuvre de projets concrets en faveur du développement humain, économique et durable dans la région, toujours selon le site de l’ambassade de France à Tunis.

« J’ai annoncé en début d’année à Tunis l’organisation d’un Sommet des deux rives, qui serait construit sur la base de l’actuel dialogue 5+5 de manière encore plus inclusive, avec une forte contribution des sociétés civiles […] Il nous faut retrouver le fil d’une politique méditerranéenne différente en tirant les enseignements de ce que nous avons réussi et de ce que parfois nous ne sommes pas parvenus à faire », précise la même source citant Emmanuel Macron.

Source : Xinhua