Trump mise ses derniers espoirs présidentiels sur Mike Pence: « S’il se montre à la hauteur, nous gagnerons la présidence »

S’il est déjà acquis que Joe Biden deviendra le 46e président des Etats-Unis, il lui reste toutefois une dernière étape à franchir, et non des moindres, avant de prêter serment le 20 janvier prochain.

Ce mercredi, les résultats du vote des grands électeurs, qui s’est tenu dans chaque Etat américain le 14 décembre dernier, doivent en effet être certifiés par le Congrès. Cette certification aura un goût particulier pour Mike Pence, le vice-président sortant, puisque c’est lui qui est président du Sénat et qui officiera cette session.

La tâche confiée à Mike Pence représente, selon l’actuel locataire de la Maison Blanche, une occassion en or pour contester à nouveau les résultats du scrutin. Trump mise ses derniers espoirs de victoire sur son bras droit, comme il l’a écrit sur Twitter ce mercredi matin: « Si le vice-président Mike Pence se montre à la hauteur, nous gagnerons la présidence« , débute le président sortant sur son réseau social favori. « De nombreux États veulent corriger l’erreur qu’ils ont commise en certifiant des chiffres incorrects, voire frauduleux, dans le cadre d’un processus qui n’a pas été approuvé par leur assemblée législative (ce qui doit être le cas). Mike peut les refouler !« 

Mais il est très peu probable que Mike Pence puisse réellement changer le cours des résultats. Son rôle se résume en effet à celui de maître de cérémonie, ce qui ne lui confère aucun autre pouvoir réel. 

Néanmoins, plusieurs sénateurs et députés républicains ont annoncé leur intention de contester les résultats du vote dans différents Etats (notamment en Géorgie, en Pennsylvanie et en Arizona), ce qui pourrait ainsi prolonger la session du Congrès durant des heures.