Strasbourg: opération policière terminée dans le quartier de Neudorf, le suspect toujours en fuite (Direct vidéo)

International

Une importante opération policière engageant le Raid s’est achevée jeudi peu avant 17H00 dans le quartier du Neudorf à Strasbourg où la trace de Cherif Chekatt, le tireur de l’attentat du marché de Noël, s’était perdue deux jours plus tôt.

« L’opération est terminée », a simplement déclaré une source policière. Après une heure et demie de bouclage, le dispositif de sécurité a été levé, la circulation a repris et les habitants ont été autorisés à regagner leur domicile.

Lors de cette opération, des policiers lourdement armés et protégés par des boucliers ont progressé groupés, pénétrant méthodiquement dans les maisons, armes automatiques au poing, rue d’Epinal.

« Il s’agit d’une levée de doute comme il y en a eu plusieurs depuis 36 heures, cela n’est pas un signalement et cela ne veut rien annoncer, laissons l’enquête se poursuivre », avait déclaré le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, devant le Sénat.

« Ils font des levées de doute sur plusieurs endroits. Pour l’instant, rien ne dit que la personne qu’on recherche se trouve à cet endroit là », avait confirmé une source policière interrogée par l’AFP.

Selon une autre source policière, cette opération était conduite dans le cadre de l’enquête mais n’avait pas pour objectif immédiat l’interpellation du suspect.

Cherif Chekatt avait pris un taxi pour se rendre dans le quartier du Neudorf après la fusillade de mardi. A son arrivée, des échanges de coups de feu avaient alors eu lieu avec la police qui avait ensuite perdu sa trace.

Les passants et les journalistes présents avaient été invités à quitter les lieux, bouclés par les forces de l’ordre.

Selon le journal strasbourgeois DNA, le confinement des enfants dans l’école du Schluthfeld, avoisinant les lieux de l’intervention est levé.

Une cinquième personne sous mandat d’arrêt

Une cinquième personne de l’entourage de Chérif Chekatt, le tireur présumé de l’attentat du marché de Noël de Strasbourg, a été placée en garde à vue jeudi en fin de matinée, a-t-on appris auprès du parquet de Paris.

Cet homme est issu de l’entourage du suspect toujours en fuite, mais ne fait pas partie de sa famille, a précisé cette source. Il s’agirait d’un ancien co-détenu de 39 ans selon les informations de l‘Est Républicain. Il aurait hébergé Cherif Chekatt la veille de l’attaque.

Les parents de Cherif Chekatt et deux de ses frères avaient déjà été placés en garde à vue dans la nuit de mardi à mercredi.

Le dernier bilan fait état de 3 morts, 13 blessés dont 5 graves

Le bilan de l’attentat contre le marché de Noël a été revu dernièrement à trois morts et treize blessés, dont cinq graves. L’un des blessés est décédé à l’hôpital, a annoncé ce jeudi la préfecture du Bas-Rhin.

L’un des 5 blessés graves de cette attaque, dont l’auteur est en fuite, est en état de mort cérébrale, a précisé jeudi le parquet de Paris.

Un « cellule des blessés psychologiques » a été mise en place à Strasbourg pour soutenir les victimes et leurs proches.

Macron rend hommage aux victimes

Pendant ce temps, Emmanuel Macron est en visite à Bruxelles et a affirmé ce jeudi « la solidarité de la Nation toute entière » à l’égard « des victimes et des familles » touchées par l’attaque.

Le chef de l’Etat a indiqué devant la presse, avant l’ouverture d’un sommet européen, que le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner retournait à Strasbourg à sa « demande ».