Soudan: deux manifestants anti-putsch tués par les forces de sécurité à Khartoum

Deux manifestants hostiles au pouvoir militaire au Soudan ont été tués dimanche alors qu’ils défilaient à Omdourman, banlieue nord-ouest de Khartoum, dont l’un d’une balle dans la poitrine, rapporte un syndicat de médecins pro-démocratie. Depuis le coup d’État du général Abdel Fattah al-Burhane le 25 octobre, 56 manifestants ont été tués et des centaines blessés. Le second mort de dimanche a subi « un violent coup à la tête qui lui a brisé le crâne », précisent ces médecins, alors que les forces de sécurité passent régulièrement à tabac des manifestants avec des bâtons.