Somalie: quatre footballeurs locaux tués par une explosion

Dix joueurs du club de la Chambre de commerce et d’industrie du Jubaland, un des Etats somaliens, frontalier du Kenya, se rendaient au stade de la ville de Kismayo pour un match, selon la police et des témoins.

« Les joueurs se trouvaient à bord du car lorsque l’explosion s’est produite, probablement à l’intérieur du véhicule. Une enquête est en cours, mais nous pensons que l’engin a été posé dans le car », a déclaré à l’AFP un officier de police, Mohamed Sadiq, faisant état de quatre tués et cinq blessés parmi les joueurs.

« J’ai vu le car qui brûlait et les corps de trois joueurs », a indiqué un témoin, Saïd Adan.

L’explosion n’a pas été revendiquée dans l’immédiat.

Le Jubaland a été le premier Etat du pays à entamer le long processus électoral, en votant jeudi pour désigner ses représentants à la Chambre haute (Sénat, 54 élus) du Parlement fédéral.

Le mouvement djihadiste Shebab, lié à Al-Qaïda, a menacé de perturber ce processus, qui doit se dérouler sur plusieurs mois, avec des élections à la Chambre basse prévues entre le 12 septembre et le 2 octobre et une présidentielle officiellement fixée au 10 octobre.

Le gouvernement de Mogadiscio ne contrôle toujours qu’une faible portion du territoire, avec l’aide cruciale des quelque 20.000 hommes de la force de l’Union africaine (UA), l’Amisom, agissant sous mandat de l’ONU, qui a chassé les Shebab de la capitale en 2011.