Six morts dans l’assaut du siège de la mission de l’ONU dans l’est de la RDC

Ceux-ci ont violemment pénétré lundi dans des bâtiments situés dans la ville de Goma, détruisant ou volant des meubles, ont indiqué des témoins oculaires à l’agence de presse allemande dpa. Les forces de sécurité ont répondu à l’aide de gaz lacrymogènes et de tirs à balles réelles.

Selon la police de la province du Nord-Kivu, les assaillants étaient des criminels qui ont profité des manifestations contre la présence des casques bleus de l’ONU au Congo. Le gouvernement congolais et la mission des Nations unies (Monusco) ont condamné l’attaque. Les organisations de la société civile et le parti du Président Félix Tshisekedi avaient appelé aux manifestations de Goma après que le président du Sénat a demandé à la Monusco de quitter le Congo à la mi-juillet.

La mission de l’ONU est stationnée dans le nord-est de la RDC depuis plus de 20 ans. Il s’agit de la plus grande mission de maintien de la paix au monde. Selon les États-Unis, quelque 130 groupes armés différents, dont beaucoup cherchent à contrôler les précieuses ressources du pays, telles que le cuivre, le cobalt, l’or et les diamants, sont actifs dans ce pays d’environ 90 millions d’habitants.