Salah Abdeslam sera-t-il jugé pour « crimes contre l’humanité »?

EuropeL’avocate des 23 parties civiles, Me Samia Maktouf, a réclamé au parquet de Paris que le djihadiste soit jugé pour « crimes contre l’humanité ».

Actuellement, Salah Abdeslam attend son procès en prison, lui qui est poursuivi pour « terrorisme ». Mais l’avocate des parties civiles, qui relève notamment que les attentats du 13 novembre 2015 constituent « la tuerie la plus importante ayant eu lieu en France depuis la Seconde Guerre mondiale », a réclamé qu’il soit jugé pour « crimes contre l’humanité ». C’est ce que révèle Le Parisien.

Concrètement, si Salah Abdeslam était jugé pour « crimes contre l’humanité », il passerait le reste de sa vie en prison. Tandis que s’il est jugé pour « terrorisme », il écopera de 30 ans sous les verrous. Une donne qui change beaucoup, selon Me Samia Maktouf: « Parmi les criminels présumés de Daech figurent de jeunes hommes, potentiellement des adolescents, impliqués dans des exactions, poursuit l’avocate. Ces derniers pourront un jour revenir en Europe sans avoir de comptes à rendre. C’est parce que les crimes nazis étaient imprescriptibles qu’on peut juger leurs auteurs encore aujourd’hui. »

Avant de poursuivre: « Retenir le crime contre l’humanité permettrait de renforcer l’efficacité de la lutte en étendant la durée pendant laquelle les poursuites peuvent s’exercer ». 

Me Maktouf estime que les critères sont juridiquement réunis afin de poursuivre Salah Abdeslam pour « crimes contre l’humanité ».