Ryad et les Emirats achètent aux Etats-Unis pour 5 milliards de défense anti-missile

Le département d’Etat américain a déclaré dans un communiqué avoir notifié au Congrès son intention de vendre à Ryad 300 missiles Patriot et leur équipement pour 3,05 milliards de dollars.

Cette vente permettra au royaume saoudien de « reconstituer ses stocks amoindris de missiles Patriot », utilisés pour défendre le territoire contre les attaques de drones menées depuis le Yémen voisin par les rebelles Houthis, a précisé le ministère américain des Affaires étrangères.

Confronté à l’une des pires crises humanitaires au monde, le Yémen est dévasté par un conflit qui oppose les forces du gouvernement, appuyées par une coalition militaire menée par l’Arabie saoudite depuis 2015, aux rebelles Houthis soutenus par l’Iran, le rival de Ryad dans la région.

Washington a par ailleurs approuvé la vente aux Emirats arabes unis, partenaires de l’Arabie saoudite dans le conflit au Yémen, de deux systèmes antimissiles THAAD (Theater High Altitude Area Defense), avec 96 missiles, pour un montant total de 2,25 milliards de dollars.

Les missiles Patriot sont fabriqués par le groupe américain Raytheon, tandis que les systèmes THAAD sont produits par Lockheed Martin.

Ces ventes d’armement ont été révélées au moment où l’ONU annonçait le prolongement in extremis pour « deux mois supplémentaires » de la trêve en vigueur au Yémen, pays le plus pauvre de la péninsule arabique, avec l’espoir d' »intensifier » les négociations pour parvenir à une paix plus « durable » dans ce pays ravagé par près de huit ans de guerre.