Relations Algérie-Etats Unis: Lamamara reçoit une diplomate américaine

La secrétaire d’État adjointe aux affaires des organisations internationales, Michele Sison, a entamé hier, le samedi 21 janvier une visite de travail en Algérie.

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, a reçu, au siège du ministère, Michelle Sison, secrétaire d’État adjointe chargée des organisations internationales, dans le cadre de la visite de travail de cette dernière en Algérie.

A cette occasion, les entretiens ont porté sur les relations bilatérales et les perspectives de renforcement du dialogue stratégique et de la coopération économique entre l’Algérie et les Etats-Unis d’Amérique. Les deux parties ont également discuté d’un certain nombre de questions liées aux développements régionaux et internationaux, ainsi que de divers aspects liés à la diplomatie multilatérale.

Au cours de cette visite, la secrétaire d’État adjointe devait rencontrer de hauts responsables gouvernementaux, des représentants de l’ONU et des représentants de la société civile.

Parmi les sujets qui devaient être abordés, l’adhésion de l’Algérie au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies.

La diplomate exprimera également le soutien des États-Unis à la MINURSO et l’envoyé personnel des Nations Unies du secrétaire général Staffan de Mistura dans la conduite du processus politique de l’ONU pour le Sahara occidental.

La secrétaire adjointe Sison défendra également les candidats américains à la Cour internationale de justice, le professeur Sarah Cleveland, et la directrice générale de l’Organisation internationale pour les pour les migration, Amy Pope, indique un communiqué publié sur le site internet du département d’État américain.

Libération des otages en Iran : les USA expriment leur reconnaissance envers l’Algérie

Dans une publication sur ses réseaux sociaux, l’Ambassade américaine à Alger, Elizabeth Moore Aubin s’est remémorée l’épisode de la médiation algérienne afin de libérer les 52 otages américains retenus à l’ambassade de Téhéran en faisant visiter les lieux où ont eu les négociations qui se sont avérées, par la suite, victorieuses.

Ainsi, Aubin s’est improvisée guide pour faire la visite qui a conduit les abonnés de l’ambassade américaine à la villa Montfeld, située à El-Biar.

Cette demeure, lieu de la tenue des négociations, a pris, selon l’ambassadrice, une place importante dans l’histoire récente des États-Unis. « C’est un honneur pour moi de vivre dans cette histoire endroit. » dit l’ambassadrice américaine, Elizabeth Aubin.

La visite s’est poursuivie avec la lecture d’une lettre, soussigné, Jimmy Carter, alors 39e président des États-Unis, lors de cette crise diplomatique, à l’ambassadeur algérien, Reda Malek.

« Grâce à vos efforts et de ceux de vos compatriotes, les 52 otages américains ont été libérés. Le peuple américain vous adresse son respect et son admiration. » dit le président américain Jimmy Carter le 19 février 1981.

La vidéo s’est soldée sur le rappel de l’ambassade américaine à Alger que, « le peuple américain sera reconnaissant à jamais envers l’Algérie qui a joué un rôle immense dans cette crise. »