Régionales en France : la gauche se rassemble derrière les Verts en Ile-de-France, et se retire en Paca pour contrer le RN

« Ça y est, nous sommes uni-es avec Audrey Pulvar et Clémentine Autain pour l’écologie et la solidarité en Ile-de-France! », a indiqué sur Twitter le secrétaire national d’EELV, en tête à gauche dimanche avec 12,95% des voix. Mme Pécresse (ex-LR, Libres!) est arrivée largement en tête avec 35,94%.

Arrivés à la table des négociations au milieu de la nuit, dans la foulée de l’annonce des résultats, les trois candidats ont conclu à la mi-journée un accord qu’ils présenteront lors d’un déplacement commun à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) en fin d’après-midi.

La principale interrogation autour de cet accord concerne la gratuité des transports, mesure phare et « pas négociable » d’Audrey Pulvar (11,07% des voix au premier tour) à laquelle Julien Bayou était opposé. Clémentine Autain (10,24%) promettait la gratuité pour les moins de 25 ans et tous les bénéficiaires des minima sociaux.

Quatre candidats seront présents au second tour: Valérie Pécresse, Julien Bayou, Jordan Bardella (RN, 13,12% au premier tour) et Laurent Saint-Martin (LREM, 11,76%).

En 2015, Mme Pécresse avait ravi la région au PS à l’issue d’une triangulaire avec le FN, devenu RN.

En Paca, Jean-Laurent Felizia retire sa liste

Jean-Laurent Felizia, chef de file écologiste de la liste d’union de la gauche, a annoncé à ses colistiers lundi le retrait de sa liste du second tour des régionales en Provence-Alpes-Côte-d’Azur, laissant la place à un duel RN-LR.

Ce retrait, révélé par le quotidien La Marseillaise, a été confirmé à l’AFP par Jean-Pierre Cervantes, chef de file dans le Vaucluse, et Anthony Gonçalves, 4e dans les Bouches-du-Rhône, ainsi que par le responsable local d’un des partis soutenant cette liste d’union de la gauche.