Réforme des retraites : 169 interpellations en France, dont 122 à Paris

A Paris, place de la Concorde où les rassemblements étaient interdits, 400 contrôles ont eu lieu et 12 interpellations, a précisé le ministère.

Il y a eu 110 interpellations dans le secteur de la Place d’Italie où des manifestants s’étaient déportés, a-t-il ajouté. Jusqu’à 4.200 personnes ont manifesté dans ce quartier du XIIIe arrondissement qui a été le théâtre de heurts avec la police dans la soirée.

Réforme des retraites en France : sous les huées de l’Assemblée, Elisabeth Borne enclenche le 49.3

Des incidents – semblables à ceux observés place de la Concorde les deux soirs précédents – ont eu lieu, des poubelles étant incendiées, des vitres de panneaux d’affichage et des abribus pris pour cibles. Des barrières de chantiers ont été utilisées pour bloquer des rues et des jets de projectiles ont visé les forces de l’ordre, a constaté une journaliste de l’AFP.

Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène et canon à eau pour disperser les manifestants. Le calme était revenu vers 22H30.

A Lyon, 15 personnes ont été interpellées après des incidents causés par « des groupes d’individus violents », selon la préfecture.

Jeudi, 10.000 personnes s’étaient rassemblées sur la place de la Concorde à Paris, selon le ministre de l’Intérieur, et 258 personnes avaient été interpellées. Vendredi, quand 4.000 personnes avaient été recensées, 61 interpellations avaient eu lieu, selon la préfecture de police de Paris.

L’ensemble des personnes interpellées ne sont pas systématiquement placées en garde à vue. Pour celles qui le sont, les procédures sont notamment soit classées sans suite pour infraction insuffisamment caractérisée ou absence d’infraction, soit aboutissent à une présentation devant un délégué du procureur (qui prononce entre autres un rappel à la loi) ou à une comparution immédiate.

A titre d’exemple, selon le parquet de Paris, sur les 292 mesures de garde à vue prises en marge de la manifestation de jeudi, seules neuf ont donné lieu à un déferrement notamment pour un rappel à la loi. Toutes les autres gardes à vue ont été levées sans poursuites.