RDC : Katumbi rentre au pays avant une annonce importante de la présidence

International

Des milliers de personnes attendaient lundi matin à l’aéroport de Lumbumbashi le retour de l’opposant en exil Moïse Katumbi qui avait quitté il y a trois ans jour pour jour la République démocratique du Congo, a constaté une équipe de l’AFP. 

La présidence de la République à Kinshasa a annoncé, au même moment, une déclaration importante qui pourrait concerner le nom du Premier ministre du chef de l’Etat Félix Tshisekedi investi le 24 janvier.

Des milliers de personnes vêtues de blanc ont rejoint l’aéroport de Lubumbashi où Moïse Katumbi doit se poser dans la matinée en jet privé en provenance d’un pays d’Afrique.

Allié puis adversaire de l’ex-président Joseph Kabila qui l’a qualifié de « Judas », l’ex-gouverneur du Katanga, riche homme d’affaires et président du très populaire club de football TPMazembe, se situe toujours dans l’opposition au président Félix Tshisekedi.

Il devra préciser le rôle qu’il entend jouer au sein de cette opposition où le candidat qu’il a soutenu, Martin Fayulu, conteste toujours le résultat de l’élection présidentielle du 30 décembre 2018.

Le nom du Premier Ministre enfin connu ?

A Kinshasa, le porte-parole du président devait faire une annonce retransmise sur la chaîne nationale RTNC.

Investi le 24 janvier, le président Tshisekedi n’a toujours pas nommé son Premier ministre qui doit être aussi compatible avec son prédécesseur, le « chef de l’Etat honoraire » Joseph Kabila.

M. Thsisekedi est en effet lié par une alliance de coalition avec son prédécesseur, dont la famille politique a gardé la haute main sur toutes les autres institutions (Parlement, assemblées provinciales, postes de gouverneur).

Hasard du calendrier ou pas, cette journée politique la plus chargée depuis l’investiture du 24 janvier a lieu en présence du ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, en visite à Kinshasa où il doit rencontrer le président Tshisekedi.