RDC: des hommes armés tuent 19 civils au bord du lac Albert

International

Dix-neuf personnes ont été tuées et huit blessées dans une attaque contre un marché de pêcheurs au bord du lac Albert, en Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, a confirmé dimanche un responsable local. 

« Dix-neuf corps sans vie ont été découverts dans le village de Tara au bord du lac Albert » où 8 autres personnes ont été blessées, a déclaré à l’AFP Pilo Mulindo, chef du secteur de Bahema-nord dans le territoire de Djugu.

Tara est situé à 80 km au sud de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri. La Mission des Nations unies au Congo (Monusco) avait fait état de cette attaque vendredi sans autre précision, en envisageant de détacher une équipe dans la zone.

« L’attaque a eu lieu mercredi. Des bandits armés ont tiré sur un groupe de gens rassemblés au marché au bord du lac », a indiqué le chef de secteur.

Selon lui, « les victimes sont des pêcheurs et des clients venus chercher du poisson en provenance de Kasenyi et Tchomia », situé à environ 30 km du lieu du drame, où aucune présence des forces de sécurité n’est signalé.

Région aurifère, l’Ituri, plus particulièrement le territoire de Djugu a été secoué par des violences fin 2017 – début 2018. Des affrontements qui seraient une reprise des tensions entre les milices de communautés hema (éleveurs) et lendu (agriculteurs).

Ces violences ont fait plus d’une centaine de morts début 2018 et provoqué le déplacement de plus de 300.000 personnes à l’intérieur de la province ou vers l’Ouganda, de l’autre côté du lac Albert.