Quel est le bilan de Tshisekedi à la tête de la RDC? Certains Congolais veulent profiter de sa venue à Bruxelles pour le clouer au pilori

C’est ce lundi après-midi qu’arrive à Bruxelles, en visite officielle, le président congolais Félix Tshisekedi. Projeté à la tête de l’État en janvier dernier par un accord secret entre lui et le président sortant Joseph Kabila, au détriment du vainqueur de l’élection Martin Fayulu, Félix Tshisekedi a été accepté par les Congolais et donc par la communauté internationale, dont la Belgique : l’un et l’autre ont voulu voir en lui l’alternance politique à laquelle aspiraient les Congolais, fatigués par 18 ans de pouvoir kabiliste.

Depuis cinq mois, nombre de Congolais ont déchanté, essentiellement lorsqu’il est apparu que les Assemblées nationale et provinciales revenaient aux kabilistes – pourtant honnis – après des élections aux résultats précis non publiés ou largement frauduleuses. En contrepartie de l’investiture de Félix Tshisekedi, les kabilistes restent donc largement aux commandes, y compris dans le gouvernement qui vient d’être constitué.