Procès Benjamin Mendy : « Je sais que je ne suis pas Brad Pitt », première prise de parole pour le footballeur

Le procès de l’ex-international français et de son coaccusé Louis Saha Matturie (NdlR : à ne pas confondre avec le footballeur retraité, Louis Saha) a débuté au mois d’août. Le champion du monde en 2018 doit répondre de sept viols, une tentative de viol et une agression sexuelle. Les deux coaccusés nient toutes les accusations, rapporte RMC Sport dans son rapport complet.

Assisté d’un interprète, Benjamin Mendy débute sa prise de parole en anglais à la barre. Après avoir refait son parcours de vie et son schéma familial jusqu’à sa vie de footballeur professionnel, le Français explique qu’il recevait beaucoup de sollicitations. « J’ai commencé à recevoir plein de messages sur Instagram. La manière dont je parlais aux femmes était directe », Benjamin Mendy ne s’en cache pas.

LIRE AUSSI – Benjamin Mendy présenté comme un « prédateur » à son procès pour viols en Angleterre

Il explique ensuite qu’un tel succès n’était probablement pas dû à sa beauté. « Je sais que je ne suis pas Brad Pitt et je sais que les femmes ne venaient pas vers moi pour ce à quoi je ressemble », explique-t-il avant de commencer à se défendre « quand une femme ‘me disait non’, je m’arrêtais ».

Ensuite, l’ex défenseur de Manchester City, a déclaré avoir réfléchi lors de son passage derrière les barreaux. « J’ai pensé à toute ma vie car d’habitude je n’ai pas le temps pour. Là j’étais seul, assis et la seule chose à faire était de penser. J’ai pensé à la manière dont j’étais avec les femmes, sur la peur de perdre mon football, me souvenir pourquoi je suis venu dans ce pays », nous rapportent nos confrères de RMC.