Poutine va reconnaître l’indépendance des séparatistes prorusses d’Ukraine, annonce le Kremlin

Le Kremlin a indiqué lundi soir que Vladimir Poutine allait reconnaître l’indépendance des territoires séparatistes prorusses de l’est de l’Ukraine.

« Un décret en ce sens sera signé sous peu », a indiqué la présidence russe. Selon la même source, M. Poutine a informé de cette décision son homologue français Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz, médiateurs dans le conflit de l’est ukrainien, et ceux-ci ont, selon le Kremlin, « exprimé leur déception ».

« La décision sera prise aujourd’hui », a dit le président russe aux membres de son Conseil de sécurité, à l’issue d’une réunion chorégraphiée qui a eu lieu en début d’après-midi.

Dans la journée, les dirigeants des deux territoires aux mains des rebelles prorusses dans l’est de l’Ukraine, ceux de Donetsk et de Lougansk, l’avaient appelé à reconnaître leur indépendance et à mettre en place une « coopération en matière de défense ».

Une telle reconnaissance marquerait la fin d’un processus de paix moribond et la Russie prendrait officiellement sous son aile les régions concernées, dont elle est déjà, de fait, le parrain militaire et financier.

Elle pourrait aussi permettre à Moscou d’y déployer des troupes à la demande des autorités locales et au nom de la protection des citoyens russes y habitant. La Russie a en effet distribué des passeports par centaines de milliers dans l’Est ukrainien.

Avertissements

La reconnaissance de l’indépendance des régions séparatistes serait « une rupture unilatérale » des accords de Minsk de 2015 destinés à y régler la situation, a averti le chancelier allemand Olaf Scholz, à l’issue d’un entretien avec M. Poutine.

Face à la gravité de la situation, M. Scholz avait également des entretiens d’urgence avec le président français Emmanuel Macron, le président ukrainien Volodymyr Zelensky et « les partenaires les plus étroits » de l’Allemagne, cependant que l’Union européenne s’est dite « prête à réagir » si le président russe prenait une décision en ce sens.