”Poutine n’est pas fou” : Pour Hélène Carrère d’Encausse, le président russe est persuadé que l’Ukraine n’existe pas

Le Secrétaire explique que « cette première négation est celle de l’Ukraine. S’il y est allé, c’est parce qu’il était convaincu que l’Ukraine n’existait pas. On pouvait se promener jusqu’à Kiev et mettre le gouvernement dehors, mettre un pantin à la place, parce qu’il était convaincu qu’il n’y avait pas d’Ukraine. Selon Poutine, c’est Lénine qui a encouragé le nationalisme ukrainien. C’est tout de même une fantaisie historique remarquable et qui démontre une éducation… un peu affaiblie”.

L’académicienne poursuit en déclarant : “Sa logique, c’est qu’il est engagé, qu’il pense que l’Ukraine ne tiendra pas le coup, il n’y croit pas. Il est installé dans l’idée qu’il peut gagner, mais tout dément ça. Mais ce n’est pas de la folie, c’est de la logique personnelle.”