Poutine impose de nouvelles « mesures de représailles » contre les pays européens

Cette mesure est motivée par « la nécessité de prendre de toute urgence des mesures de représailles contre les actions inamicales de l’Union européenne », selon le décret.

Concrètement, le décret suspend des accords qui permettaient aux responsables et aux journalistes des pays de l’Union européenne, de Norvège, du Danemark, d’Islande, de Suisse et du Liechtenstein d’obtenir un visa de façon relativement simple et rapide, ce qui devrait alourdir les démarches et allonger les délais.

M. Poutine a par ailleurs ordonné au ministère des Affaires étrangères d’interdire l’entrée sur le territoire aux étrangers qui auraient commis des actes « inamicaux » envers la Russie, selon le décret.

Moscou a déjà annoncé ces dernières semaines des mesures d’interdiction d’entrée sur son territoire visant de hauts responsables occidentaux, notamment le président américain Joe Biden.

Ces mesures font suite à une série de sanctions économiques annoncées contre la Russie depuis le début de son offensive militaire en Ukraine, le 24 février.