Pourquoi Donald Trump lorgne vers le Groenland

Abonnés Maxence Dozin (St) Publié le – Mis à jour le

(190821) -- WASHINGTON, Aug. 21, 2019 () -- U.S. President Donald Trump speaks to reporters before leaving the White House in Washington D.C., the United States, on Aug. 21, 2019. Donald Trump said on Wednesday that his administration is seriously considering an executive order to end birthright citizenship. (Photo by Ting Shen/) Reporters / Photoshot

Amérique La proposition de rachat du Groenland s’inscrit dans ce contexte.

Le président Donald Trump a annoncé ce mercredi avoir décidé d’annuler sa visite prévue au Danemark ces 2 et 3 septembre prochains. Il devait notamment prendre part à un entretien officiel avec la reine Margrethe II et rencontrer des chefs d’entreprise. La cause de cette annulation trouve racine dans le refus exprimé par Mette Frederiksen, Première ministre danoise, de satisfaire les demandes exprimées plus tôt dans la semaine par l’hôte de la Maison-Blanche, qui avaient pour objet l’achat par les États-Unis du territoire du Groenland, sur lequel le Danemark exerce une souveraineté conjointe. Le Groenland gère ses propres affaires intérieures, laissant le soin au Danemark d’assurer les tâches de défense et de représentation à l’étranger.

(…)