Pas de sanction disciplinaire pour l’ex-juge d’instruction de Monaco ciblé par Dupond-Moretti

« (Ce magistrat) n’a pas excédé les limites de sa liberté d’expression. Partant, aucun manquement disciplinaire ne saurait lui être reproché », indique le CSM dans sa décision, ajoutant que M. Levrault s’était exprimé « de façon non-outrancière, sans divulguer d’information secrète, sur un sujet d’intérêt général ».