Olivier Faure (PS): « J’ai trouvé l’intervention d’Elisabeth Borne assez scandaleuse »

Les réactions de la Première ministre Elisabeth Borne à l’issue du premier tour des élections législatives « sentent un peu la panique », a estimé dimanche le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure.

Quelques minutes auparavant, la cheffe du gouvernement avait appelé les « forces républicaines à se rassembler » autour du projet et des candidats de la majorité, seuls à porter « un projet de cohérence face aux extrêmes ».

« J’ai trouvé son intervention assez scandaleuse, quand elle cherche maintenant à expliquer qu’il y aurait deux extrêmes contre lesquelles il faudrait se battre (…) franchement ça sent beaucoup la panique », a réagi Olivier Faure sur France 2.

Le numéro un du PS, membre de l’alliance de gauche Nupes, a rappelé avoir glissé un bulletin de vote en faveur du chef de l’Etat sortant Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle pour contrer l’extrême droite.

Selon les premières projections, la gauche unie (LFI, PS, EELV, PCF) et le camp Macron sont au coude-à-coude au premier tour des législatives (25% à 25,9%), le président réélu n’étant pas assuré de conserver la majorité absolue à l’Assemblée nationale, sur fond d’abstention record.

Interrogé sur les différences de position au sein de la Nupes, Olivier Faure a dénoncé les « fake news » du camp de la majorité, qui dit « des choses qui n’ont aucun lien avec la réalité ».

« La réalité c’est qu’on a une équipe plurielle, soudée, qui est prête à gouverner et qui n’est pas une équipe des extrêmes », a-t-il ajouté.