Okrestina, la camp où s’exerce la répression la plus inhumaine du régime biélorusse


EuropeReportage



Ania Nowak

Abonnés
Publié le
07-06-21 à 06h38

– Mis à jour le
07-06-21 à 06h39

En octobre 2020, des opposants réclamaient la libération des opposants enfermés dans le centre de détention d’Okrestina. Une contestation aujourd’hui réduite au silence.

En octobre 2020, des opposants réclamaient la libération des opposants enfermés dans le centre de détention d’Okrestina. Une contestation aujourd’hui réduite au silence.

© AFP

En octobre 2020, des opposants réclamaient la libération des opposants enfermés dans le centre de détention d’Okrestina. Une contestation aujourd’hui réduite au silence.


Depuis l’élection truquée d’août 2020, le camp de détention d’Okrestina, en Biélorussie, voit défiler les détenus issus des rangs des opposants au régime d’Alexandre Loukachenko. Ils y subissent des maltraitances diverses ainsi que des tortures. La population est désespérée alors que la rage du président Loukachenko à combattre la contestation s’étale à travers tout le pays.