« Nous y sommes presque » : les élus démocrates pourraient parvenir à un accord sur les réformes de Biden d’ici la semaine prochaine

« Nous y sommes presque », a déclaré Nancy Pelosi sur la chaîne CNN, répondant également « c’est ce qui est prévu », à la question de savoir si l’accord interviendrait dans la semaine.

« Nous avons un accord sur 90% du projet, nous avons simplement quelques-unes des dernières décisions à prendre », a-t-elle également affirmé.

Joe Biden devait recevoir dimanche matin dans sa résidence du Delaware le chef démocrate du Sénat Chuck Schumer, et le sénateur Joe Manchin, l’un des élus démocrates réfractaires à certaines parties du projet de réformes sociales.

Le président américain avait exprimé jeudi un optimisme prudent sur la possibilité d’un accord au Congrès pour faire passer son projet de réformes sociales et son plan sur les infrastructures.

Il avait appelé le Congrès mercredi à voter ses plans d’investissements qui doivent « profondément changer » l’Amérique et dont les montants ont été rabotés pour tenter de rassembler toutes les franges du parti démocrate.

Joe Biden a ainsi mené durant la semaine des négociations intensives avec des élus réticents à apporter leur voix et au cours desquelles il a consenti à diminuer drastiquement les dépenses consacrées aux mesures sociales et au climat.

Le sénateur de Virginie-Occidentale Joe Manchin et la sénatrice de l’Arizona Kyrsten Sinema, deux démocrates centristes, possèdent l’équivalent d’un droit de veto sur ces projets au regard de la majorité extrêmement fine des démocrates à la chambre haute du Congrès.

Le président américain voulait au départ faire voter un programme de 3.500 milliards de dollars sur 10 ans pour améliorer la prise en charge de la santé, de l’éducation et de la petite enfance. Au cours des discussions au sein de son parti, ce montant a été ramené à environ 2.000 milliards.

L’autre programme de 1.200 milliards de dollars porte sur des investissements pour moderniser les infrastructures.