Norvège: l’auteur d’une attaque à l’arc condamné à l’internement psychiatrique

Le 13 octobre dernier, Espen Andersen Brathen, 38 ans, avait semé la terreur à Kongsberg, paisible ville du sud-est de la Norvège, en attaquant plusieurs personnes avec un arc et des flèches à l’intérieur et en dehors d’un supermarché, puis en poignardant à mort cinq autres résidents à leur domicile ou dans la rue.

Le prévenu, qui souffre de maladie mentale depuis de nombreuses années, avait plaidé coupable de cinq homicides et onze tentatives d’homicides au début de son procès à Hokksund le 18 mai.

Dans leur verdict prononcé jeudi, les juges ont estimé que « le prévenu avait clairement des troubles de compréhension et fonctionnels du fait de sa condition » au moment de l’attaque.

« La Cour juge donc que le prévenu ne peut être tenu pour pénalement responsable pour aucun des chefs d’accusation », peut-on encore lire.

La décision de soumettre Brathen à des soins psychiatriques forcés n’est pas une surprise puisque tant le parquet que la défense avaient prôné l’internement dans un établissement spécialisé plutôt qu’une peine de prison.

Arrêté 35 minutes après les premiers signalements, Brathen, qui était armé ce jour-là d’un arc, de 62 flèches et de couteaux, avait rapidement été placé dans une institution médicalisée.

Trois experts qui l’ont observé ont conclu qu’il souffrait de schizophrénie paranoïde depuis 2007.

Ses cinq victimes étaient quatre femmes et un homme âgés de 52 à 78 ans.