« Mon mari est dans un terrible état physique, son corps est gonflé parce qu’il est attaché à la chaise du tigre »

Elle est arrivée au Sommet de Genève pour les droits de l’Homme en blazer avec une petite sacoche et en esquissant un sourire. Une surprise lorsque l’on connaît la situation de Sophie Luo. Son mari, l’avocat chinois Ding Jiaxi, est privé de liberté depuis le mois de décembre 2019. Ce dernier venait tout juste de participer à un rassemblement en compagnie de plusieurs avocats et militants des droits de l’Homme. Le but : parler de la lutte contre la corruption et militer pour plus de démocratie. Ça n’a pas du tout plu aux autorités de son pays qui l’ont arrêté et enfermé,…