Mieux vaccinée, la Belgique en meilleure posture que bien d’autres pays

Avec 56,1% de sa population vaccinée totalement contre le Covid-19, la Belgique est préservée pour le moment d’un confinement. Selon les statistiques d’Our World in Data, elle figure même dans le lot des pays les mieux protégés dans le monde, après des pays comme Malte (85%), l’Islande (74,9%), les Emirats arabes unis (69,9%), l’Uruguay (63,5%), le Chili (63,5%), le Bouthan (61,7%), Israël (61,9%), la Mongolie (60%) ou le Canada (58%).

Forte hausse des contaminations au Maroc et en Turquie

Mais la situation est loin d’être pareille ailleurs. Seulement 14,4 % de la population mondiale est vaccinée entièrement et plusieurs pays ou régions, confrontés à la souche Delta du virus, sont à nouveau confinés. Cette semaine, la pandémie a progressé aux Etats-Unis/Canada (+57%), ainsi qu’au Moyen-Orient (+28%), en Asie (+11%), en Amérique Latine/Caraïbes (+7%) et en Afrique (+2%). Le nombre de contaminations a reculé en Océanie (-11%) et en Europe (-3%).

Deux pays où les Belges, issus de l’immigration ou non, passent leurs vacances – le Maroc (+118%, 5.587 cas quotidiens) et la Turquie (+107%, 16.675) – sont les pays où la pandémie a le plus vite accéléré dans le monde. Au Maroc, 27,35% de la population est totalement vaccinée tandis qu’en Turquie, 31,35% l’est, toujours selon Our World in Data.

Face à cette quatrième ou cinquième vague, certains pays adoptent une ligne dure.

Des reconfinements de plusieurs semaines

En Australie, le confinement de la ville de Sidney et de sa périphérie est prolongé jusqu’au 28 août. Malgré le fait que le nombre de nouvelles contaminations reste relativement peu élevé ( près de 170 par jour, contre environ 1400 en Belgique), les autorités ont opté pour des règles strictes dès qu’un foyer apparaît. Les sorties sont limitées à un rayon de 10km et encore faut-il qu’elles soient justifiées par des courses, un rendez-vous médical, un peu d’exercice ou un emploi essentiel. Près de 300 soldats sont appelés à patrouiller dans les rues de Sidney à partir de ce lundi pour faire respecter le lockdown. Dans ce pays, 14,2 % de la population est totalement vaccinée.

La situation est également critique aux Philippines, où treize millions de personnes dans la région de Manille, la capitale, devraient être reconfinées dès la semaine prochaine, a annoncé vendredi le gouvernement. Seulement 7 % de la population a déjà reçu deux doses de vaccin dans ce pays.

Des restrictions de mouvement sont aussi imposées au Vietnam, qui avait jusqu’ici largement échappé à la pandémie. Sur les 133 000 cas de contaminations, 85 % ont été enregistrées au cours du dernier mois. Dans ce pays, 0,56 % de la population est totalement vaccinée.

Les îles de La Réunion et de la Martinique enregistrent également une flambée de contaminations par la souche Delta, spécialement sur les lieux de vacances. La Réunion entame un confinement de deux semaines, dès ce week-end, qui sera renforcé d’un couvre-feu entre 18h et 5h du matin. En Martinique, débute un confinement de trois semaine à partir de samedi, 1h du matin heure de Bruxelles.

Le débat sur la vaccination obligatoire

Plusieurs pays réimposent le port du masque dans les zones fréquentées, puisque des études prouvent que même les personnes vaccinées peuvent transmettre la souche Delta, aussi contagieuse que la varicelle, selon un document interne des autorités sanitaires américaines (CDC) révélé cette semaine. Et la question de rendre obligatoire le vaccin à toute la population ou à une partie d’entre elle se pose de plus en plus dans des pays comme les Etats-Unis ou la France. Trois pays ont pour le moment imposé le vaccin aux plus de 18 ans : le Turkménistan, le Tadjikistan et le Vatican.

En Belgique, les différents gouvernements ont opté pour une meilleure sensibilisation de la population au vaccin. Mais, a déclaré ce vendredi le ministre flamand de la Santé, Wouter Beke, lors d’une visite dans un centre de vaccination du Brabant flamand, « pour moi,la vaccination obligatoire n’est quoi qu’il en soit pas un tabou. »