Michel Barnier met à mal la principale promesse de campagne de Boris Johnson

Alors que la campagne électorale au Royaume-Uni était dans sa dernière ligne droite, The Independent s’est procuré mercredi un enregistrement audio dans lequel on entend Michel Barnier, le négociateur en chef de l’Union européenne pour le Brexit, dire que la sortie du Royaume-Uni ne pourra pas se faire selon l’agenda voulu par Boris Johnson, mettant ainsi à mal son principal argument de campagne.

Pour rappel, Boris Johnson ne cesse de répéter à qui veut l’entendre que si son parti gagne les élections, le Brexit sera réalisé avant le 31 janvier 2020. Si tel était le cas, il s’est également engagé à négocier un accord sur les futures relations commerciales avec l’Union européenne endéans les 11 mois. Pas question pour lui de prolonger la période transition qui se terminera en décembre 2020.

Or, comme le montre cet enregistrement, pour Michel Barnier, ce délai est « improbable ». « Onze mois est un temps improbable pour une négociation commerciale globale. Donc on ne pourra pas tout faire. Mais on fera le maximum. On fera ce que j’appelle le minimum économique vital« , a-t-il expliqué cette semaine devant un groupe de députés lors d’une réunion à huis clos. Les négociations de sortie ayant pris trois ans, il ne serait de toute façon pas étonnant que la signature d’un accord commercial mette plus de 11 mois.

Cet enregistrement montre en tout cas que les leaders européens se préparent à ce que les discussions s’étendent sur plusieurs années.

Si le parti conservateur a refusé de commenter les déclarations de Michel Barnier, les autres partis, eux, n’ont pas tardé à saisir la balle au bond.

« Cela confirme ce que l’on savait déjà, que Boris Johnson est en train de mentir aux électeurs à propos de ses plans pour le Brexit« , a réagi Tom Brake, candidat des Lib Dems.