Michel Barnier, le négociateur de l’Union européenne pour le Brexit, testé positif au coronavirus

Le négociateur en chef de l’Union européenne pour la relation future avec le Royaume-Uni, Michel Barnier, a annoncé jeudi matin sur le réseau social Twitter qu’il avait été testé positif au Covid19.

Le Français, âgé de 69 ans, a assuré qu’il se sentait bien et indiqué qu’il était confiné strictement à son domicile.

Le gouvernement britannique avait déjà annoncé, mardi, l’annulation, pour cause d’épidémie, du second round de négociations de la nouvelle relation entre l’UE et le Royaume-Uni qui devait se tenir à Londres cette semaine, après un premier tour bruxellois. 

Le Royaume-Uni a quitté l’Union européenne le 31 janvier dernier. L’objectif des deux parties est de conclure un accord sur leurs nouvelles relations commerciales, mais aussi dans d’autres domaines, tels que la coopération en matière de sécurité, d’ici le mois de novembre. Cet accord pourrait ainsi être ratifié dans l’Union et par le Parlement britannique avant le 31 décembre prochain.
Le 1er janvier 2021 s’achèvera la période de transition post-Brexit, durant laquelle le Royaume-Uni reste membre de l’union douanière et du marché unique européen, et continue d’appliquer la quasi totalité du droit de l’Union, arrivera à son terme. Si aucun accord n’a été trouvé, la législation européenne cessera de s’appliquer au Royaume-Uni du jour au lendemain.
L’Union et le Royaume-Uni peuvent décider d’un commun accord, avant le 1er juillet, de prolonger d’un ou deux ans la période de transition, mais le gouvernement britannique dirigé par Boris Johnson a répété à plusieurs reprises que celle-ci s’achèverait à la date actuellement prévue.