Merkel dit avoir des « preuves » de tentatives de piratage russe contre elle: « Je peux honnêtement dire que cela me fait mal »

Angela Merkel a affirmé mercredi avoir des « preuves » de tentatives « scandaleuses » de piratage russes qui l’auraient visée à la chancellerie allemande.

« Je peux honnêtement dire que cela me fait mal. Chaque jour, j’essaie d’avoir de meilleures relations avec la Russie et d’un autre côté, il y a des preuves tellement tangibles que les forces russes font cela », a déclaré la chancelière devant les députés réunis au Bundestag, lui-même victime d’une cyber-attaque en 2015 attribuée aux services russes.