Marc Tarabella refuse de s’auto-exclure du groupe des socialistes et démocrates au Parlement européen

Le Parlement européen est très embarrassé par les allégations de corruption de plusieurs de ses membres, anciens et actuels, par le Qatar et le Maroc. Le groupe des socialistes et démocrates l’est plus encore. Trois des inculpés viennent de ses rangs : l’ancien eurodéputé Pier Antonio Panzeri, la Grecque Eva Kaili, vice-présidente déchue du Parlement européen, et son compagnon, assistant parlementaire, Francesco Giorgi. La justice belge a également…