« Macron reste quand même le candidat de gauche »: les propos d’un expert sur la présidentielle française font polémique

Si le président sortant Emmanuel Macron n’a toujours pas officialisé sa candidature à la présidentielle d’avril prochain, le leader de la République En Marche semble bel et bien en campagne depuis plusieurs mois. Dans les sondages et dans les médias, sa candidature ne fait plus l’ombre d’un doute. Pas une seule émission politique ne se déroule d’ailleurs sans que sa potentielle réélection ne soit abordée.

C’était encore le cas ce dimanche, au cours d’un débat politique sur la chaîne « Public Sénat ». Alors que plusieurs experts étaient invités à débattre de l’issue du scrutin présidentiel, l’historien Fabrice d’Almeida a tenu des propos qui ont beaucoup fait réagir. « Macron reste quand même le candidat de gauche« , a déclaré le professeur, suscitant l’étonnement autour de la table.

« La réalité, c’est qu’il est obligé d’aller chercher de l’électorat à droite pour rajouter à son groupe. Or, le groupe qu’il a encore aujourd’hui, c’est à peu près 80% des gens qui avaient voté François Hollande (en 2012, ndlr)« , a détaillé le vice-président de l’Université Paris II.

Fabrice d’Almeida explique ainsi la difficulté de la gauche à émerger dans les sondages par la forte présence de Macron. « Si il y a aujourd’hui une inexistence et une très grande faiblesse de la gauche, c’est parce que malgré tout, une bonne partie d’entre elle s’est recyclée chez Macron« .

Sur les réseaux sociaux, les propos de l’historien ont suscité l’ire des internautes, qui n’ont pas manqué de rappeler les différentes mesures économiques adoptées par Macron durant son quinquennat.